UPISA fête ses dix ans d’activités

Publié le 14 mars 2007

Catégories: Nouvelles

La Uganda Private and Integrated Schools Association (UPISA), un regroupement de dix écoles secondaires d’Ouganda, a célébré son dixième anniversaire le 7 octobre 2006.

Plus de 1000 personnes se sont réunies à Kisubi pour célébrer la réussite de cette Association, dont Son Éminence le cardinal Emmanuel Wamala et la ministre d’État au service public, l’honorable Prisca B. M. Sezi. La sœur Céline Tremblay, responsable du suivi des projets de l’Ouganda chez Terre Sans Frontières (TSF), le frère Vincent Barigye, Supérieur général des Frères de l’Instruction chrétienne en Ouganda, et la sœur Mary Magdalen de Pazzi Nakiriggya, Supérieure des Sœurs Bannabikira de Bwanda, représentaient les trois institutions à la base de la fondation d’UPISA. Des centaines de jeunes provenant de toutes les écoles membres étaient aussi de la fête. Mise sur pied avec l’aide de TSF pour développer, promouvoir et améliorer la qualité de l’éducation, UPISA a misé dès le départ sur le renforcement des capacités organisationnelles de chaque école membre. Cela a graduellement mené à la mise en commun de ressources et de services, comme la préparation et l’évaluation d’examens uniformisés pour les écoles membres. De même, cela a permis la formation du personnel enseignant et l’échange d’expériences et de services. Avec l’implantation d’un fonds de roulement soutenu par un projet générateur de revenus, UPISA s’est donné les outils pour appuyer plusieurs projets spécifiques destinés aux écoles membres, comme la rénovation de classes, de laboratoires, de bibliothèques et de dortoirs, ou encore l’achat de matériel et d’ameublement scolaires. Comme la charte d’UPISA obligeait les écoles membres à avoir aussi un projet générateur de revenus, ces dernières ont pu renforcer leur autonomie financière, permettant notamment d’attirer et de garder de meilleurs professeurs, tout en accueillant davantage d’enfants défavorisés. De plus, l’objectif visant à favoriser l’éducation des jeunes filles a été rencontré puisque 54 % de la clientèle qui fréquente les écoles UPISA est aujourd’hui constituée de filles. « Lorsque nous regardons dix ans en arrière, nous pouvons voir ce qui a été accompli au sein des écoles membres, en travaillant ensemble. Il y a une grande différence dans les performances académiques, dans les infrastructures de chaque école, au niveau de la coopération, de la collaboration et du réseautage. Cette différence est ce que nous recherchions et que nous continuons de rechercher », mentionne le frère Francis Byarugaba, coordonnateur d’UPISA depuis sa fondation. « UPISA s’est développé en terme d’adhésion et plusieurs autres écoles aimeraient rejoindre l’association. Notre moto, « la qualité dans le partenariat », montre sans aucun doute ce qui a été réalisé dans chaque école membre. Si nous ne nous étions pas regroupés pour partager nos ressources, l’association ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. »

Partagez