Tsunami de décembre 2004 en Inde
Soutenir les orphelins

Publié le 11 septembre 2006

Catégories: Nouvelles

Pour les Capucins et la famille franciscaine de l’Inde, l’aide aux orphelins constitue une priorité. Dans plusieurs villes, des structures d’accueil étaient déjà en place et il a été possible de combler rapidement certains besoins. Cependant il a aussi fallu assurer la prise en charge de plusieurs enfants ayant perdu un père, une mère, ou les deux dans la tragédie du tsunami.

« Dans les camps, les enfants sont souvent laissés à eux-mêmes lorsqu’il n’y a plus qu’un seul parent pour pourvoir aux besoins de la famille », explique le père Joseph Santiago. Des centres pour enfants ont donc été mis sur pied, surtout afin d’assurer la continuité de leur éducation puisque de nombreuses écoles ont été détruites. Dans le district de Nagappattinam, les Sœur du Bon Conseil s’occupent de 220 enfants provenant de plusieurs camps. Ces dernières ont aussi accueilli à leur couvent 45 enfants devenus orphelins de père et de mère dans la tragédie du tsunami. Au cours de la prochaine année, l’aide aux orphelins et aux personnes âgées constituera une priorité, qui se matérialisera notamment par la construction de centres d’accueil.

Partagez