Terre Sans Frontières va de l’avant

Publié le 1 septembre 2006

Catégories: Nouvelles

Pour Terre Sans Frontières, s’il y a un événement à retenir de l’année 2005-2006, c’est la signature d’une nouvelle entente de cinq ans avec l’Agence canadienne de développement international (ACDI). En effet, peu d’organismes de coopération internationale ont la chance de pouvoir compter sur un accord de contribution quinquennal. Pour la période 2006-2011, ce sont donc 7,8 M$ qui seront injectés dans le programme de développement durable de Terre Sans Frontières. Cette nouvelle entente s’appuie sur le Plan stratégique 2005-2010, devenu opérationnel au cours de la dernière année.

Pour la période 2005-2006, Terre Sans Frontières a pu compter sur un budget de 9,6 M$, dont seulement 558 883 $ (5,6 %) ont été consacrés à l’administration. Cette donnée a particulièrement plu aux membres présents lors de l’assemblée générale du 3 juin 2006. C’est vers le programme de développement durable qu’a convergé l’essentiel des ressources, avec une enveloppe de 6 125 379 $ répartie en trois sous-programmes, soit le développement durable (TSF-ACDI et hors ACDI), la coopération volontaire et l’évangélisation. Un total de168 projets ont été soutenus à travers le programme de développement TSF-ACDI, pour un budget de 2 637 425 $. La République démocratique du Congo constitue cette année encore la région prioritaire, alors que 18 % des ressources du programme de développement durable y ont été consacrées. Suivent l’Ouganda à 12 %, la Tanzanie à 10 %, le Burundi et les Philippines à 9 %, Haïti à 7 %, puis le Rwanda et le Kenya à 6 %. Du côté des secteurs d’intervention, l’éducation arrive largement en tête alors que 58 % des ressources TSF-ACDI y ont été orientées. Suivent la santé à 15 %, l’eau potable à 10 %, les ressources humaines/animation populaire à 5 %, l’énergie/industrie/artisanat à 4 %, l’agriculture à 3 %, le transport à 3 % (essentiellement l’action d’Avions Sans Frontières) et l’appui institutionnel à 2 %. Notons que près de 65 % des projets mis de l’avant étaient destinés à une population exclusivement rurale, et touchaient directement les jeunes dans un proportion de 40 %. Dans le cas du développement durable hors ACDI, le budget de 349 554 $ a servi à soutenir les projets ponctuels mis de l’avant par des partenaires dans divers pays. C’est notamment le cas pour le vaste projet de reconstruction post-tsunami qui se déroule actuellement en Inde, en collaboration avec le Centre missionnaire Sainte-Thérèse. Quant au programme d’évangélisation, TSF continue d’y orienter les ressources qui lui sont confiées par des communautés religieuses, pour soutenir et développer le travail des missionnaires à l’étranger et pour appuyer des communautés autochtones. Pour l’année 2005-2006, 2 748 465 $ ont été injectés dans cette programmation, ce qui démontre la force des partenariats qui ont été établis entre Terre Sans Frontières et les communautés religieuses, et qui continuent de se développer. Du côté de la coopération volontaire, l’année 2005-2006 a été marquée par une belle progression alors que 113 personnes sont intervenues sur le terrain, comparativement à 33 l’année précédente, grâce à une enveloppe de 389 934 $. Parmi les faits notoires, mentionnons qu’un nouveau pilote s’est installé aux commandes du Cessna 206 d’Avions Sans Frontières, à Dungu, en République démocratique du Congo et que la grande famille de Terre Sans Frontières s’est enrichie d’un nouveau membre, Homéopathes de Terre Sans Frontières. D’ailleurs, la majorité des coopérants envoyés sur le terrain en 2005-2006 étaient des professionnels et des travailleurs du domaine de la santé, recrutés par le biais de Dentistes Sans Frontières, Optométristes Sans Frontières, Chiropratique Sans Frontières et Homéopathes de Terre Sans Frontières En ce qui concerne la sensibilisation, l’année 2005-2006 a été marquée par la grande campagne « Un monde sans pauvreté », visant à exiger des gouvernements qu’ils respectent les engagements pris dans le cadre des objectifs du Millénaire. Il faut aussi souligner l’adoption d’un nouveau logo, dont le dévoilement s’est fait dans le cadre de la soirée gala du 19 novembre 2006, qui marquait la fin des activités soulignant le 25e anniversaire de Terre Sans Frontières.

Partagez