Semaine 2
Nouvelles expériences dans plusieurs hôpitaux

Publié le 29 octobre 2018

Catégories: Blogue, Physiothérapie Sans Frontières Tanzanie

Pendant notre deuxième semaine, nous avons vécu de nouvelles expériences en visitant plusieurs hôpitaux. Ont peux voir la différence entre les 3 Hôpitaux, le plus gros hôpital est universitaire : l’Hôpital Kilimanjaro Christian Medical Centre (KCMC) a donc plus de ressource que les autres. Nous avons eu la chance de revoir certains patients une deuxième fois, et dans tout les cas nous avons observé une amélioration de leurs conditions. Nous avons aidé les physiothérapeutes à l’hôpital de St -Joseph, à réviser certains point, dont : l’évaluation, comment utiliser le goniomètre, les exercices pour l’équilibre, le renforcement musculaire ainsi que l’importance du SOAPIE pour les dossiers des patients. Presque tous nos patients sont des adultes. Un agréable défi s’est présenté a nous avec de touts petits bébés présentant une paralysie du plexus brachial. Nous étions heureuses d’aider les mères à stimuler leurs enfants. Une belle expérience enrichissante que nous garderons toujours en mémoire.

Nous sommes impressionnés par la recherche que l’Hôpital Kilimanjaro Christian Medical Centre (KCMC) fait avec l’Université et les autres organisations, par exemple sur les pieds bot. De plus, nous avons eu le plaisir de rencontrer le responsable de l’école de physiothérapie, très intéressé par notre spécialisation, en particulier dans le domaine de la réadaptation en oncologique ainsi que du lymphœdème. Il signale une augmentation du taux de cancer en Tanzanie et la nécessité de poursuivre avec des cours de formation continue afin d’améliorer la gestion des effets indésirables oncologiques chez ces patients (tels que le lymphœdème).

Une présentation sur les séquelles de l’oncologie générale et du lymphoedème a été organisée et présentée par Marize à KCMC aux étudiants en physiothérapie. Environ 30 étudiants ont participé au cours, ainsi que le directeur du programme School of Physiotherapy et ses collègues, qui ont tous pris part à la conférence en posant des questions pour avoir plus d’informations sur le sujet présenté. La présentation portait principalement sur l’évaluation et le traitement du lymphœdème, ainsi que sur une introduction au traitement du cancer du sein. Des discussions sur les futurs cours post gradué ont été discutées pour acquérir plus de connaissances sur la réadaptation en oncologie.

Pendant que Marize faisait la présentation à KCMC, Manon traitait des patients de l’hôpital de Kibosho, avec l’aide d’une infirmière anglophone pour leur permettre de traduire en swahili. Pour aider avec la barrière de la langue, les gestes et le langage corporel ont été utilisés pour aider à démontrer les exercices aux patientes, qui aimaient les faire avec elle. De plus,  en pratiquant l’entraînement à la marche avec une patiente âgée, Manon a aimé danser dans les couloirs de l’hôpital avec elle, tout en apprenant des mouvements de danse en swahili.

Nous attendons avec impatience notre dernière semaine à Kibosho et les nouveaux défis que cela nous apportera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *