Sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Trois nouveaux projets d’aide

Publié le 16 décembre 2011

Catégories: Aide humanitaire

Terre Sans Frontières (TSF) a lancé trois nouveaux projets d’aide aux populations affectées par la sécheresse dans la Corne de l’Afrique, deux au Kenya et un en Tanzanie.

Grâce au soutien de Terre Sans Frontières, les Missionnaires de la Consolata (IMC) vont creuser quatre puits, en rénover un cinquième, et installer des citernes afin de sécuriser l’approvisionnement en eau potable à une population d’environ 15 000 personnes réparties dans six missions, dont 5000 patients qui fréquentent annuellement un centre de santé. En effet, les problèmes d’eau demeurent criants au Kenya malgré les fortes précipitations qui ont été enregistrées fin décembre. « Cette eau sera utilisée pour la consommation humaine, ainsi que pour l’élevage et l’agriculture afin d’assurer une sécurité alimentaire dans le futur », souligne Naomi Nyaki, coordonnatrice régionale des projets IMC. Le second projet au Kenya, mené par les Frères de l’Instruction chrétienne, vise la sécurité alimentaire par le développement d’un projet d’agriculture intégré et durable, axé sur la culture de maïs, de fèves et de pommes de terre, ainsi que l’élevage de vaches à lait et de poules. Ce projet doit d’abord servir à produire de la nourriture pour fournir trois écoles qui regroupent 874 écoliers, dont 560 proviennent des zones les plus affectées par la sécheresse. Pour ces enfants, l’école est un des rares endroits où ils sont assurés de manger chaque jour. « Grâce à la générosité des personnes au Canada, nous avons pu intervenir d’urgence pour nourrir les écoliers. Mais devant l’importance du problème lié à la sécheresse, nous avons jugé qu’il fallait trouver des solutions plus permanentes. Avec ce projet, nous croyons pouvoir gagner la bataille contre la famine », avance frère Ismaël, supérieur provincial des Frères de l’Instruction chrétienne au Kenya. Les communautés situées en périphérie des écoles pourront aussi bénéficier de ce projet puisque des formations en agriculture seront offertes à des jeunes et des femmes vulnérables afin de les aider à subvenir à leurs propres besoins. En Tanzanie, la région nord est également très affectée par la sécheresse. La situation est à ce point tragique en certains endroits que les gens mangent les graines réservées pour la saison des semences et quittent leur terre pour chercher du travail, mettant ainsi en péril les prochaines récoltes. Actuellement, on évalue que dans les districts de Same, Rombo, Mwanga et Nzega, 30 villages sur 157 et 20 écoles sur 78 sont aux prises avec de sévères pénuries de nourriture. L’impact des faibles récoltes se répercute jusqu’aux marchés publics où le coût des aliments de base comme le maïs et le riz connaît de fortes hausses. Interpellés par l’urgence de cette situation, les Frères de l’Instruction chrétienne de Tanzanie vont fournir une aide alimentaire sous forme de maïs, de riz et de fèves à environ 7 500 personnes issues de quatre villages, mais aussi de sept écoles pour qu’elles poursuivent sans interruption l’enseignement selon le curriculum prévu.

Partagez