Sahel 21 célèbre ses 25 ans

Publié le 14 mars 2019

Catégories: À la une, Développement communautaire

Sahel 21 filiale de Terre Sans Frontières (Sahel 21-TSF) au Mali, vient de célébrer ses 25 ans d’existence. Né d’une volonté de M. Jean Coutu d’aider des populations d’Afrique subsaharienne à prendre en main leur avenir, Sahel 21-TSF a toujours pu compter sur le soutien de la Fondation Marcelle et Jean Coutu pour grandir et devenir une organisation employant 47 personnes, solidement ancrée dans son milieu et maintes fois citée en exemple pour son travail.

Sahel 21-TSF a rapidement fait sa marque en mettant de l’avant des initiatives respectant les modes traditionnels de transmission de savoirs, de sorte que les formations offertes aux villageoises et villageois ont souvent pris l’allure de causerie-débats sous un arbre à palabres.
Rapidement, Sahel 21-TSF s’est assuré de pouvoir opérer sur une base solide en créant et structurant au sein de quelques villages de la région de Koulikoro des Associations de développement villageoise (ADV). Ces associations ont été axées sur trois grands principes devant renforcer les communautés qu’elles représentent : Le développement d’une infrastructure permettant de répondre aux besoins socio-productifs et éducatifs, la mise en place un fonds rotatif appuyant des initiatives économiques et l’instauration d’un bon système de gouvernance, porté par chaque association, pour offrir aux individus et aux collectivités un cadre institutionnel légal de développement.

Cela a permis d’appuyer les villages pour une meilleure prise en charge démocratique de leur développement. Et en faisant graviter les projets autour de six grandes composantes, soit le développement local, l’alphabétisation, la santé, le crédit rotatif, la sécurité alimentaire et l’entrepreneuriat rural, les occasions ont été multipliées pour chacune et chacun de gagner en autonomie tout en contribuant à la collectivité.

Aujourd’hui, 24 villages regroupant plus de 50 000 personnes du cercle de Kolokani, dans la région de Koulikoro, travaillent avec Sahel 21-TSF. De ces 24 villages, 11 assument entièrement la coordination des activités de développement et sont considérés comme ayant atteint un degré d’autonomie avancé.
Il y a trois ans, Sahel 21-TSF a ajouté une corde à son arc en prenant en main la gestion d’un programme d’urgence au Nord du pays pour la construction d’abris et d’infrastructures. Ce projet financé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés est destiné à appuyer la réintégration de rapatriés maliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *