Résurrection aux Philippines

Publié le 25 octobre 2010

Catégories: Optométristes Sans Frontières

Du 14 janvier au 5 février 2010, une équipe d’Optométristes Sans Frontières (OSF) s’est rendue aux Philippines. L’équipe était composée des optométristes Hector Tremblay, Véronique Dion et Dary Lavallée, d’une opticienne, Andrée De Guise, et des assistants Francine Laroche et Jean Thibeault. Ils ont travaillé à Casay et à Igbalangao, examinant 909 personnes.

Environ 75 % des patients ont eu le bonheur de recevoir une première correction à leur amétropie. Ainsi, 900 lunettes de prescription, 380 lunettes de soleil et au moins 120 clips solaires ont été donnés. Les amétropies rencontrées étaient diversifiées : myopies lenticulaires avec astigmatisme, hypermétropies, parfois avec astigmatisme. Le chef de mission, l’optométriste retraité Hector Tremblay, raconte qu’il y a eu une grande résurrection à l`école de Casay: « Soeur Feliza, responsable diocésaine de la mission, nous a demandé de voir une jeune fille âgée de 9 ans, qui était encore en première année et qui n’avait pas été inscrite sur la liste des patients à examiner. Elle était très craintive. Sa mère devait venir la reconduire à l’école même si elle demeurait à quelques minutes de sa classe. Nous en avons compris la raison lors de l’examen. La petite était affublée d’une myopie de -17.00 aux deux yeux, myopie qui n’avait jamais été corrigée. Par bonheur, nous avons pu trouver une prescription de -12.75 pour chaque œil. En recevant ses lunettes, elle a peu réagi sur le moment. Mais le lendemain, à l’école, nous avons découvert une toute nouvelle jeune fille. Elle souriait continuellement et gambadait allègrement. Nous avons tout simplement assisté à une résurrection. Pour cette enfant seulement, le déplacement de l’équipe OSF a valu la peine. » Véronique Dion, optométriste, renchérit : « Les missions avec Optométristes sans Frontières sont très enrichissantes, tant au point de vue professionnel que personnel. Les rencontres, les sourires, les témoignages viennent nous marquer et nous laissent de très beaux souvenirs. C’est tout particulièrement vrai aux Philippines où les gens sont extrêmement gentils, respectueux, aimants et reconnaissants de notre travail. Les missions se déroulent toujours très bien grâce, entre autre, à l’aide d’une sœur avec qui nous travaillons depuis quelques années. Quelle logistique! Un grand merci. »

Partagez