Relever les partenaires en Haïti

Publié le 4 novembre 2010

Catégories: Aide humanitaire

Robert Gonneville, directeur général de  Terre Sans Frontières (TSF), s’est rendu en Haïti au cours de l’été, en compagnie de M. Jean-Pierre Massé, responsable des projets spéciaux chez TSF, et de Mme Sophie Labrecque, directrice générale de la Fondation internationale Roncalli.

Plus de six mois après la catastrophe, la tâche reste titanesque. Selon monsieur L’objectif était de mieux connaître et évaluer les besoins des partenaires qui ont été ébranlés par le terrible séisme du 12 janvier 2010. Gonneville, l’impression qui domine est celle d’un chaos généralisé, avec un minimum de direction vers l’établissement d’une certaine organisation. Il est donc d’autant plus pressant d’aider les partenaires à se relever, particulièrement ceux qui constituent des intervenants de première ligne auprès des populations démunies, notamment les communautés religieuses. « Il est relativement facile de combler les besoins matériels des partenaires, en autant que l’argent soit disponible », estime le directeur général de TSF. Mais en ce qui a trait aux ressources humaines, la situation est bien différente. « Un des grands défis sera de remplacer les personnes décédées, ce qui nécessitera des formations en accéléré. Il faudra aussi multiplier les interventions visant à restaurer les forces vitales des personnes traumatisées puisque ces personnes, une fois toutes leurs capacités retrouvées, peuvent faire et font des miracles », affirme-t-il.

Partagez