Projet AfriK : la solidarité inattendue…

Publié le 22 février 2008

Catégories: Développement communautaire

Intéresser des entreprises pour les amener à investir dans des projets de développement international, voilà qui représente tout un défi pour un organisme comme Terre Sans Frontières.Qu’une entreprise n’ayant à prime abord aucun lien avec l’organisme s’offre d’elle-même pour financer un projet en Afrique, voilà qui relève presque de l’utopie!

C’est pourtant la belle aventure dans laquelle s’est lancé Kelly & Cie, une boîte de communication ayant pignon sur rue dans le Vieux-Montréal. En réalisant le projet baptisé AfriK, Kelly & Cie a non seulement amassé plus de 20 000 $ pour soutenirVision JeunesseNouvelle, un partenaire deTerre Sans Frontières au Rwanda,mais a aussi considérablement réduit ses activités durant deux semaines pour permettre à presque toute l’équipe de vivre pleinement, sur le terrain, cette formidable solidarité. Du 22 septembre au 7 octobre, 13membres de l’équipe Kelly & Cie se sont donc rendus au Rwanda pour découvrir le vaste travail qu’accomplit Vision Jeunesse Nouvelle auprès de la jeunesse rwandaise de la région de Gisenyi et, surtout, pour participer à la construction d’une classe d’alphabétisation. Pour tous lesmembres de l’équipe, il s’agissait d’un premier séjour en Afrique et la chaleur humaine avec laquelle ils ont été accueillis, tout comme l’extraordinaire camaraderie qui s’est installée au jour le jour, les ont bouleversés. « Le groupe de Vision Jeunesse Nouvelle, qui rejoint plus de 42 500 jeunes àGisenyi et dans les campagnes, a touché ce qu’il y a de plus humain en nous : notre compassion, notre amour de l’autre et surtout, notre désir d’entraide et de collaboration », raconte Julie Tremblay. Pour Geneviève Kelly et Patrice Perron, les instigateurs du projet AfriK, ces beaux moments vécus en équipe ne laissent planer aucun doute : « L’expérience de vie avec nos amis rwandais, même pour un bref moment, contribue à une chaîne qui peut réellement changer le monde », ont-ils affirmé en fin de séjour.

Partagez