Aide à des victimes de violences sexuelles basées sur le genre

Catégories: Développement communautaire, TSF en République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo (RDC), les violences sexuelles basées sur le genre (VSBG) commises envers les filles et les femmes constituent un véritable frein à leur développement mais aussi à celui du pays, où règne une pauvreté conjoncturelle et structurelle remontant déjà à plusieurs décennies.

Pour aider ces jeunes femmes victimes de violences à retrouver leur confiance, à revaloriser leur estime de soi et les conscientiser à l’importance de leur rôle dans le développement de la communauté, TSF a mis sur pied à Bunia un Centre d’Apprentissage et d’Accompagnement Professionnel (CAAP) visant l’autonomisation de ces jeunes femmes victimes de VSBG. Les jeunes hommes seront également bénéficiaires du centre pour éveiller leur conscience à l’approche genre. 

L’objectif  est de combler les besoins en renforçant la résilience des survivants(es) à travers le développement des compétences pour l’emploi et leur autonomisation économique et sociale avec une approche inclusive et holistique, les aidant à prendre une part active au développement de la communauté et aux décisions qui les concernent.

LE CAAP met de l’avant une approche multidimensionnelle qui favorise le développement et le renforcement des compétences professionnelles, économiques et sociales des femmes et des jeunes de la région en les accompagnant dans la création et la gestion d’activités génératrices de revenus (AGR). Un accent particulier est mis sur la création de micro-entreprises individuelles et collectives dans le domaine de l’agro-pastoral écologique. Le CAAP peut aussi favoriser l’épargne et le crédit via la mise en place d’Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) dotées d’un comité de gestion.

Par ailleurs, des ateliers de sensibilisation spécifiques sur les droits des filles et des femmes, les stigmas à combattre, les comportements respectables à adopter seront offerts aux jeunes hommes afin d’amener des changements de comportements durables dans les communautés et promouvoir le respect des droits des femmes.

Danièle Bordeleau, directrice pays en République démocratique du Congo discute des activités du Centre d’Apprentissage et d’Accompagnement Professionnel (CAAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *