Réhabiliter des installations d’eau potable

Catégories: Eau et assainissement, TSF en République démocratique du Congo

En RDC, seulement 21 % de la population à accès à de l’eau potable (PNUD 2011) et cette proportion chute à 12 % en milieu rural. Dans la zone de santé de Dungu, principal lieu d’intervention de ce projet, 37 % des malades qui ont été traités dans les centres de santé en 2015 l’ont été pour des maladies d’origines hydriques.

Au cours des dix dernières années, les violences et les saccages commis par différents groupes armés ont exacerbé le problème d’eau potable en accélérant la détérioration de nombreuses infrastructures liées à l’eau potable et à l’assainissement.

Pour s’attaquer à ce problème, Terre Sans Frontières a ciblé une dizaine de localités du Haut Uélé. Environ 390 000 personnes qui bénéficieront des retombées de ce projet réalisé en partenariat avec le Programme québécois de développement international (PQDI).

Résultats obtenus

Réfection de puits
Sept puits ont été réfectionnés dans autant de villages, soit ceux de Naparka, Diagbe, Nambia, Mbengu, Ngilima, Ndedu et Dungu-Uye.

Creusage de puits
Trois nouveaux puits avec pompe manuelle ont été creusés à Bakudangba, Wawe et Kaka.

Amélioration de l’assainissement
Les canaux d’évacuation de l’hôpital général de référence de Niangara ont été ouverts et les caniveaux reconstruits.

Un trou à ordure a été creusé et cimenté pour le marché de Dungu.

Formation de comités et sensibilisation
Dix comités d’eau chargés de la surveillance et de l’entretien des puits ont été instaurés et leurs membres ont été formés.

Une campagne de sensibilisation sur l’environnement et la problématique de la salubrité de l’eau a rejoint plus de 16 000 personnes dans les 12 villages touchés par le projet.

Réduction des maladies
A court terme, il est souhaité que le taux de maladies d’origine hydrique soit ramené à 10% dans les zones touchées par le projet.

Parties prenantes
Programme québécois de développement international (PQDI)

Un commentaire

  1. Papy KAZADI a écrit :

    Une très bonne initiative. Bravo a l’équipe TSF car c’est un besoin réel pour la population du Haut Uele et de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *