Petites nouvelles des Gonaïves

Publié le 10 mars 2005

Catégories: Nouvelles

Un beau soir j’écoutais les nouvelles de Radio-Canada. On mentionnait Haïti qui était bouleversé par un ouragan qui a fait des milliers de morts.

Moi aussi un peu bouleversé, je me suis rendu à la cuisine, j’ai mangé et j’ai fait ma pratique de guitare. Mais je ne la fis pas vraiment. Je pensais plutôt aux images de personnes mortes, des personnes qui n’avaient plus de maisons. Des personnes qui n’avaient plus de nourriture et plus d’eau, et qui pour en avoir devaient prendre celle empoisonnée, qui coulaient entre leurs jambes. Oui, l’eau qui normalement guérit tuait alors. L’eau avait été empoisonnée par les morts. Alors je me suis demandé si je pouvais leur venir en aide. J’en ai parlé à mes parents, ils m’ont répondu que oui, mais ils ne savaient pas comment. Alors j’ai eu l’idée de faire une levée de fonds sur la Rive-Sud de Montréal au complet, mais mes parents m’ont fait redescendre sur terre. « Essaye d’abord à ton école et on verra ensuite », ont-ils suggéré. J’ai demandé à ma directrice de pouvoir réaliser mon projet. Cela a pris bien du temps mais j’ai eu une réponse positive après une ou deux semaines. J’ai construit une boîte pour les dons futurs. Dans le journal principal de l’école, j’ai écris une petite lettre qui sembla être assez touchante. En donnant plus de quinze dollars, les adultes pouvaient recevoir un reçu pour fins d’impôt. L’argent recueilli servira à acheter des nouveaux livres, des crayons, des cahiers d’exercices, etc… En tout, j’ai réussi à amasser plus de cinq cent dollars canadiens. Merci aux donateurs ainsi qu’à tous ceux et celles qui ont cru dans mon projet. Je veux aussi remercier mes deux meilleurs amis qui m’ont appuyé pour aider les Gonaïves. Collaboration spéciale Ludovic Painchaud-Tremblay, 11 ans École alternative Tourterelle, Brossard

Partagez