Nos premiers pas au Sénégal

Publié le 7 novembre 2018

Catégories: Blogue, Physiothérapie Sans Frontières - Sénégal

Par : Amanda Matos et Suzanne Fortin, physiothérapeutes

30 octobre, après plusieurs heures de voyage, bel accueil sénégalais à l’aéroport de Dakar, de David Ndior le chargé de projet . La chaleur nous envahie.

Première impression, les femmes sénégalaises sont très élégantes, nous discutons déjà d’acheter des vêtements…

31 octobre, premier jour, après une bonne nuit de repos à la communauté des Soeurs de la Présentation de Marie de Yoff où nous sommes un peu des objets de curiosité à cause de notre diète végétarienne et végétalienne. Ensuite nous sommes passées au siège de l’association, prise de contact avec les membres de l’ANPSCS (Association Nationale des Postes de Santé Catholiques du Sénégal), visite des locaux et rencontres de nos partenaires .

1 er novembre, journée fériée au Sénégal , visite du zoo de Hann à Dakar. Aperçu du monument de la renaissance et dégustation de noix de coco fraîche.

2 novembre, observation très intéressante dans un poste de santé à Charles Foucault. Rencontre avec la dynamique sœur Philomène, un petit bout de femme très énergique pour une tâche titanesque chaque jour. Il y a tellement de besoins pour leurs ressources, les gens viennent de loin pour se faire soigner donc les journées de travail sont vraiment longues.

3 et 4 novembre, première formation avec les  sages-femmes près de 20 personnes dont un homme spécialisé en pédiatrie, sages-femmes, infirmières, gynécologue, ouverts à d’autres stratégies et façons de faire pour améliorer leurs soins.

Belles rencontres et bons échanges sur les méthodes de travail et ce à quoi nous pouvons contribuer.

Beaucoup de théorie pour débuter mais la pratique viendra pour la deuxième fin de semaine de formation.

5 novembre, rencontre de patientes au poste de santé de Charles Foucault.

Grâce aux étudiantes de la première cohorte de formation, nous avons pu voir des femmes avec des problèmes gynécologiques sur lesquels nous pouvions aider mais aussi d’autres avec un type de problèmes différents…

Beaucoup de collaboration avec tout le personnel très engagé et intéressé à notre contribution et les patientes coopératrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *