Nicolas Blais, c.a., à Dungu : « Ça a été un coup de cœur »

Publié le 12 mars 2007

Catégories: CPA Sans Frontières

Nicolas Blais, un comptable agréé à l’emploi de l’Équipe Spectra, vient de vivre une grande expérience de solidarité internationale à travers Terre Sans Frontières. Il a passé un mois à Dungu, en République démocratique du Congo, pour appuyer six partenaires de TSF au niveau de la comptabilité, soit le Bureau diocésain pour le développement, le Bureau de l’évêché, l’Institut Wando, Avions Sans Frontières, l’Économat et la Coordination des écoles de Dungu-Doruma.

« Au départ, cette mission devait en être une de vérification, mais dès mon arrivée il est apparu évident que mon intervention devait en être une de formation », mentionne monsieur Blais. « Nous avons donc adopté une approche par problème. Nous avons ciblé les difficultés et trouvé des solutions adaptées à leurs besoins, que nous avons implantées à travers des exercices pratiques », précise-t-il. Concrètement, cela s’est notamment traduit par de la formation de base et avancée en comptabilité à l’aide du logiciel Excel, par l’implantation d’un système de calcul de paye ou la mise en place d’un système de gestion d’inventaire pour le magasin de la procure, comme pour la cantine d’une école. Pour Nicolas Blais, il s’agissait d’un premier séjour en Afrique. « Dungu, ça été un coup de coeur pour moi. Les couleurs, les odeurs, le soleil, les gens, j’ai adoré mon expérience », se réjouit-il. « Ce qui m’a le plus frappé, ce n’est pas la pauvreté, ce sont leurs sourires, les éclats de rire des enfants qui jouent au ballon nu-pieds », ajoute-t-il, tout en se surprenant encore de l’accueil qui lui a été réservé. « Tout ce que j’avais amené, c’était ma connaissance, et ils m’ont tout de suite accepté. Ils m’ont beaucoup apporté, ils m’ont fait comprendre à quel point il faut apprécier et se contenter de ce qu’on a. » Les partenaires de TSF qui ont collaboré avec Nicolas Blais lui ont retouné ses compliments, vantant « sa compétence, son ouverture et sa disponibilité ». Le comptable a aussi été frappé par la rareté d’une ressource aussi vitale que l’eau. « Il y en a, bien sûr, mais il faut faire une bonne planification journalière de son utilisation », explique-t-il, tout en mentionnant que bien des ressources sont disponibles dans cette région, mais pas nécessairement accessibles, d’où l’importance d’un projet comme Avions Sans Frontières. Pour vivre cette expérience, monsieur Blais a pu bénéficier d’un congé sans solde de son employeur, l’Équipe Spectra. « C’est une entreprise qui croit beaucoup à la solidarité. Non seulement on m’a encouragé, mais on m’a aussi soutenu en me fournissant du matériel informatique », précise-t-il, tout en soulignant que l’Ordre des comptables du Québec l’a également épaulé en lui offrant du matériel didactique. « Pour moi, c’est un premier pas, une première avenue. Il y a lieu d’aller plus loin là-dedans et de répéter l’expérience en continuant de construire. Une fois les besoins de bases assurés, savoir gérer de petites entreprises, c’est aussi essentiel au développement durable de la communauté locale »

Partagez