Mission accomplie pour le programme de coopération volontaire

Publié le 22 octobre 2020

Catégories: À la une, Coopération volontaire, Santé, TSF en Bolivie, TSF en Équateur

Terre Sans Frontières (TSF) a clôturé son programme de coopération volontaire 2015-2020 réalisé en partenariat avec Affaires mondiales Canada (AMC), destiné à améliorer, étendre et rapprocher, particulièrement auprès des femmes, l’offre de soins dentaires et visuels en Bolivie et en Tanzanie.

Au cours de ces cinq années, les interventions ont été réalisées avec la participation hautement humaine de professionnelles et de professionnels canadiens, qui ont aidé à mettre en place des infrastructures pérennes tout en renforçant grandement les capacités du personnel local.

En Bolivie, 61 coopérants volontaires ont offert 81 formations pratiques et théoriques à 88 professionnels-elles locaux dont 43 femmes dans les huit cliniques installées en appui aux partenaires locaux (quatre de dentisterie et quatre d’optométrie). Toutes les cliniques sont situées sur l’Altiplano, une région rurale éloignée des services de santé où la population a peu de revenus. Pour la durée du programme, ce sont près de 20 000 personnes qui ont pu recevoir des soins de qualité. 

« Auparavant, nous faisions 90 % d’extractions. Maintenant, nous faisons 90 % de traitements. C’est un grand soulagement pour la population », explique Dr. Edouardo Pacosillo, dentiste, pour témoigner de l’évolution des soins offerts. Dr Pacosillo admet même que certaines notions qui n’avaient pas été pratiquées ou enseignées à l’université ont pu être adoptées grâce au renforcement des capacités.

La clinique où il pratique à Laja a même tellement évolué qu’elle est devenue un point de référence en ce qui a trait aux traitements et à l’actualité dentaire pour toute la province.

« Ce qui était une idée, un rêve, est devenu réalité. Les chaises dentaires et l’appareil de radiographie reçus dans notre clinique bénéficient à toute une population », s’émeut Dr Pacosillo.

Pour Rudy Pallarico, un chauffeur de minibus, ce sont les soins de santé visuelle reçus grâce au programme qui ont été salvateurs. « J’ai eu un accident de la circulation parce que je ne voyais pas bien et j’ai perdu mon permis de conduire alors il m’a fallu arrêter de travailler », raconte-t-il. « Mais grâce aux lunettes qu’on m’a données, je vois maintenant bien et j’ai pu recommencer à travailler », se réjouit-il.

En Tanzanie, 37 coopérants volontaires ont offert 83 formations en dentisterie et en optométrie à 95 professionnels-elles locaux, dont 59 femmes, qui travaillent dans les deux cliniques de dentisterie et la clinique d’optométrie installées par le programme à l’hôpital d’Usangi, au centre de santé de Mwanga et au centre de santé de Kifula.

Près de 12 000 personnes du district de Mwanga, où sont regroupées ces infrastructures sanitaires ont ainsi pu recevoir des soins de santé dentaire et visuelle.

« Tous les traitements sont maintenant disponibles à Mwanga », se réjouit Abdul Salima, un fermier de 61 ans de la communauté de Kifula, qui a bénéficié de soins dentaires. « Je n’ai plus besoin de voyager pour recevoir des traitements. Le temps que je sauve ainsi, je peux l’investir dans des activités économiques pour augmenter mes revenus », ajoute-t-il.

Nicholaus Lyatuu, agent de liaison TSF en Tanzanie se rappelle pour sa part que les cliniques dentaires avant 2015 étaient très incomplètes, autant du point de vue des infrastructures que de l’équipement. « Pour ce qui est des cliniques visuelles, il n’y en avait tout simplement pas », dit-il. « Cela contribue à changer positivement le niveau de vie de la population. Pour les personnes vulnérables, la possibilité de recevoir des soins de santé spécialisés est un pont vers une vie meilleure » assure Monsieur Lyatuu.

TSF entend continuer à appuyer ses partenaires en santé de longue date de la Bolivie et de la Tanzanie afin que de plus en plus de gens situés loin des services en régions rurales puissent toujours avoir accès à des soins de santé spécialisés de qualité, offerts à proximité et à faible coût, permettant d’améliorer grandement leur niveau de vie.

Partagez