La volonté d’aller de l’avant et d’être heureux

Publié le 27 octobre 2021

Catégories: Blogue, Québec Sans Frontières Équateur

En 2014, Terre Sans Frontières (TSF) a amorcé un partenariat en Équateur avec la Unidad Educativa Especializada Fiscomisional Nuestra Señora del Carmen (U.E.E.F.N.S.C), une école spécialisée dont la mission est d’offrir des services et d’améliorer les conditions de vie des personnes, surtout des enfants, vivant avec des handicaps physiques et/ou intellectuels, tout en favorisant leur inclusion sociale, éducative et professionnelle.

Si quelqu’un peut parler de l’impact que cette établissement a sur la vie de nombreuses familles de Ricaurte, c’est bien Marisol Villamar. Ses quatre enfants, Ronny, Joao, Henry et Josué (ce dernier est aujourd’hui décédé), tous atteints de handicaps physiques et mentaux, ont intégré l’école.

« La Unidad c’est le cercle où vous vous sentez totalement satisfait, où vous ne voyez pas de différences, où vous sentez que nous sommes tous égaux, où la chose la plus importante n’est pas la capacité ou la limitation des gens mais la volonté d’aller de l’avant et d’être heureux », explique-t-elle.

Malgré leur âge avancé, ses enfants bénéficient encore aujourd’hui des soins thérapeutiques de physiothérapeute et s’occupent des jardins et potagers de l’école, un projet réalisé grâce au Fonds d’appui à la communauté de Québec sans frontières (QSF). Durant cinq ans, la famille Bohorquez-Villamar a d’ailleurs accueilli des stagiaires QSF. Une expérience très enrichissante,  autant pour la famille que pour les stagiaires, marquée par un contact quotidien avec les différences et la diversité.

La famille de Marisol est un exemple de lutte, de persévérance, de tolérance, de patience et surtout de bonheur au sein de la communauté de Ricaurte, Mais selon elle, il y a encore du travail faire au niveau de l’acceptation. « La communauté doit être plus ouverte aux personnes vivant avec des handicaps, car elles en sont aussi des membres. Elles peuvent parler, écouter, sentir et partager », insiste-t-elle.

ÉCOUTEZ L’ENTREVUE DONNÉE PAR LA FAMILLE SUR LES ONDES DE RADIO CARMEN

Partagez

Les commentaires sont fermés.