La dignité humaine n’a pas de frontières

Publié le 8 décembre 2008

Catégories: Optométristes Sans Frontières

Une équipe composée des optométristes Karine Blackburn et Marie-Josée Sénécal, des opticiennes Pauline Dancause et Anyk Bélair, des assistantes Michelle Fortier et Solange Roy, et des interprètes Gérard Bédard et Christiane Jean s’est rendue en Bolivie du 16 février au 1er mars 2008.<br>

Pour cette mission, les Optométristes Sans Frontières (OSF) se sont éloignés à environ une heure de la capitale La Paz et du quartier populaire El Alto, le lieu habituel d’intervention d’OSF en Bolivie, pour aller rencontrer des gens totalement dépourvus de services d’optométrie. L’équipe est allée travailler à Pucarani (40 000 habitants) et Laja (15 000 habitants), deux municipalités de l’altiplano, chacune installée le long d’un important axe routier menant vers le lac Titicaca. Un appel a été lancé à environ 80 villages avoisinants par le partenaire terrain, Cocawi, une ONG locale qui travaille au développement de cette région rurale reconnue pour sa production laitière. « Voir des habitants venir de si loin pour avoir un examen de la vue démontrait toute l’importance de notre présence pour la région. Les gens ont semblé reconnaissants et touchés par notre mission », ont mentionné des membres de l’équipe. Environ 500 paires de lunettes de prescription ont été remises et autant de lunettes solaires puisqu’elles constituent l’une des meilleures protections contre le développement de ptérygions, qui affectent la majorité des travailleurs ruraux de Bolivie fortement exposés aux rayons ultraviolets. L’équipe s’est aussi montrée attentive aux besoins des producteurs laitiers en présentant à Terre Sans Frontières (TSF) un petit projet pour l’achat d’une machine à crème glacée, qui permettra aux producteurs de diversifier leur production. « La dignité humaine ne connaît pas les frontières économiques. Plusieurs personnes nous ont impressionnés par leur détermination à améliorer leur situation afin de parvenir à une plus grande autonomie. Nous regardons maintenant les réalités humaines avec des yeux enrichis », a confié l’équipe OSF dans son rapport de mission.

Partagez