La conviction de traiter les gens ciblés

Publié le 11 juin 2007

Catégories: Nouvelles

Les docteurs Claude Leduc et Carlos Bravo, assistés du docteur Roger Houde (retraité), de l’assistante dentaire Annie Derome et de l’hygiéniste Mylène Chauret, ont réalisé une belle mission teintée d’exotisme au Guatemala, du 10 au 26 novembre 2006.

Le séjour s’est déroulé en deux temps. La première semaine, l’équipe a travaillé à Tecpan et dans des villages avoisinants, dans l’état de Chimaltenango. « Notre partenaire-terrain, Mme Isabel Herrera, s’est jointe à nous et a été d’une efficacité incroyable », se réjouit le docteur Claude Leduc. « Les responsables de la clinique médicale FUDI, avec qui nous étions en lien, nous ont même demandé de développer un volet prévention plus important », ajoute-t-il, tout en précisant que l’hygiéniste Mylène Chauret a montré aux enfants de trois classes primaires les bases d’une saine hygiène buccale. Pour sa deuxième semaine de mission, l’équipe a mis le cap vers la côte atlantique. Les DSF ont remonté le Rio Dulce, un fleuve tropical, pour atteindre Ak’Tenamit, un projet américain situé en pleine jungle, composé d’une clinique médicale, d’écoles primaire et secondaire, d’un dortoir et d’une cafétéria pouvant accueillir 300 enfants. Cette portion de la mission a été particulièrement exotique puisque l’équipe avait à sa disposition un ponton équipé de deux unités dentaires! Les DSF ont pu remonter le cours de petites rivières pour s’installer sur les berges et offrir des traitements dentaires. Une expédition extrêmement sympathique, mais qui n’a pas permis à l’équipe de voir autant de personnes que souhaité. Néanmoins l’équipe a rencontré 521 patients durant son séjour guatemaltèque, pour réaliser 125 détartrages, 125 nettoyages, 125 applications topiques de fluor, 125 démonstrations d’hygiène, 255 obturations et 705 extractions. « Les gens viennent surtout nous voir pour des obturations, mais les dents sont souvent irrécupérables de sorte qu’il faut souvent expliquer que la seule solution reste l’extraction », explique le docteur Claude Leduc. Pour cette mission, l’équipe a bénéficié d’un équipement portatif récemment acquis qui s’est avéré d’une grande utilité. « Même lorsqu’il n’y avait pas d’électricité sur place, on nous trouvait une génératrice », explique le docteur Claude Leduc, tout en insistant sur le succès de cette mission. « Partout où nous sommes passés les gens n’avaient pratiquement pas accès à des services dentaires. Nous avons eu la conviction que les gens traités constituaient vraiment notre clientèle cible ».

Partagez