Intervention de nos partenaires FIC au Sud-Soudan

Publié le 8 octobre 2014

Catégories: Éducation

Par : Jean-François Dubois<br>Après des décennies de guerre avec le Nord, le Sud-Soudan a accédé à l’indépendance en juillet 2011, devenant le 193ème état de l’Organisation des Nations-Unies.

Relativement désorganisé, le pays avait alors besoin de toute l’aide nécessaire pour récupérer les retards accumulés de développement, spécialement en ce qui concerne l’éducation des jeunes. Les Frères de l’Instruction chrétienne de l’Ouganda ont alors décidé d’y fonder une mission afin de permettre aux jeunes Sud-soudanais et Sud-soudanaises de bénéficier d’une éducation de qualité. Après consultations et discussions, leur choix s’est porté sur la localité de Riimenze, près de la frontière de la République démocratique du Congo. En octobre 2013, je suis allé à Riimenze pour voir où en était cette nouvelle mission des frères Ougandais au Sud- Soudan et évaluer leurs besoins. J’y ai alors rencontré frère Achille, jeune religieux ougandais missionnaire, plein d’enthousiasme, de la race des fondateurs, prêt à relever des défis et vivant dans des conditions matérielles particulièrement difficiles. Les fondations de la résidence des frères étaient creusées et les murs commençaient à peine à s’élever. Aujourd’hui, la résidence est presque terminée et les frères ont toujours l’intention d’ouvrir l’école en 2015. Grâce aux généreuses contributions de communautés religieuses canadiennes, Terre Sans Frontières a pu réunir autour de 70 000 $ cad, somme qui, jumelée à ce qui a pu être recueilli ailleurs, permettra la construction de l’école primaire. Deux autres frères doivent se rendre pour épauler frère Achille et dans les démarches de construction de l’école et la mise sur pied des cours. Actuellement, le Sud-Soudan est la proie d’une nouvelle guerre civile, sud-soudanaise cette fois. Toutefois, la région de Riimenze est épargnée et les Frères de l’Instruction Chrétienne parviennent à poursuivre leur travail. Un grand merci à tous ceux et celles qui ont accepté de contribuer à la réalisation de cette école.

Partagez