L’Éducation spécialisée dans un contexte de COVID-19

Lieu

Ricaurte, Équateur

Nom du partenaire du Sud
Unidad Educativa Especializada Fiscomisional Nuestra Señora del Carmen (U.E.E.F.N.S.C)

Secteur d’activité
Éducation spécialisée

Présentation du partenaire du Sud

L’unité éducative a pour mission de donner des services intégraux et d’améliorer les conditions de vie des personnes, surtout des enfants, vivant avec des handicaps physiques et/ou intellectuels et de leur permettre d’atteindre leur inclusion sociale, éducative et professionnelle par la participation dynamique des familles, par la sensibilisation de la communauté et par la promotion de la formation continue du personnel.

Résumé des objectifs du projet
Favoriser l’inclusion sociale des personnes avec déficiences physiques et mentales de la communauté de Ricaurte.

Dans un contexte de pandémie mondiale – COVID-19 :
– Maintenir l’accessibilité aux outils technologiques à l’Unidad Educativa Especializada Fiscomisional Nuestra Señora Del Carmen (U.E.E.F.N.S.C).
– Garantir des soins de physiothérapie personnalisés pour les étudiants handicapés et l’accompagnement des familles pour la réalisation d’activités thérapeutiques.
– Permettre l’accessibilité technologique aux enfants et aux adolescents de la communauté.
– Assurer la poursuite de la scolarité jusqu’à la fin de leur année scolaire des enfants et adolescents du projet d’Éradication du travail infantile (ETI).
– Soutenir l’alimentation des enfants de l’école partenaire ainsi que leur famille pour la période de la rentrée scolaire et la mi-année.

Résumé des activités réalisées
– La poursuite du financement aux connexions internet et aux plateformes numériques pour assurer le maintien des activités éducatives en ligne.
– La dotation de points de connexion communautaires permettant aux enfants et aux adolescents n’ayant pas accès à des outils technologiques de poursuivre leurs activités éducatives depuis ces points de connexion pour assurer la poursuite de leur scolarité et ainsi freiner la hausse du travail infantile survenue depuis le début de la pandémie.
– Le financement du salaire d’une promotrice pour le programme d’éradication du travail infantile pour faire le lien entre le partenaire du Sud, les écoles (si en dehors de l’UEENSC), les enfants et leurs familles afin de garder les enfants motivés à poursuivre leurs études et ne pas tomber dans la fausse facilité du travail.
– Le financement salarial d’une physiothérapeute pour le maintien des soins de physiothérapie personnalisés des enfants et adolescents en situation d’handicap
– La dotation de paniers alimentaires à 150 enfants vivant avec des handicaps physiques et/ou intellectuels ainsi que leur famille.