Dungu attaquée par la LRA

Publié le 10 février 2009

Catégories: Nouvelles

Dungu attaquée. Voilà l’objet du message angoissant qu’a reçu Terre Sans Frontières (TSF) dans la nuit du vendedi 31 octobre au samedi 1er novembre 2008, alors que des assaillants appartenant à la Lord Resistance Army (LRA), un groupe de rebelles ougandais réfugiés dans le Haut-Uele en République démocratique du Congo (RDC), venaient de fondre sur Dungu, le berceau de Terre Sans Frontières et d’Avions Sans Frontières (ASF).

Panique au sein de la population, Dungu s’est vidée de ses habitants et le Cessna 206 d’Avions Sans Frontières a été évacué vers Bunia. Heureusement, le quartier où est basé le personnel d’ASF n’a pas été attaqué et les assaillants ont été repoussés par des groupes d’autodéfense et l’armée régulière. La Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), qui a un contingent stationné à Dungu, n’a pas cru bon d’intervenir. Au cours des semaines précédentes, d’autres villages en périphérie de Dungu, dont Duru et Bangadi, avaient également été attaqués et pillés. Le nombre de victimes est limité (certaines étaient malheureusement connues du personnel de TSF), mais une centaine d’enfants ont été enlevés par la LRA, pour en faire des enfants-soldats et/ou des esclaves sexuels. Au moment de mettre sous presse, la situation était calme à Dungu, bien qu’une certaine inquiétude persiste puisque les rebelles de la LRA, dont plusieurs essaient de se mêler à la population, sont toujours présents dans la région. En fin d’année, les grands médias ont fait état de la situation chaotique qui règne dans la région du Nord-Kivu, où les troupes rebelles du général Laurent Nkunda ont menacé de prendre la ville de Goma, mais ils ont été plus discrets quant aux exactions commises contre des populations du Haut-Uele.

Partagez