Deux premières en Afrique

Publié le 25 décembre 2010

Catégories: Dentistes Sans Frontières

En 2010, Dentistes Sans Frontières (DSF) a poursuivi le développement de ses activités en Afrique en réalisant des missions dans deux autres pays dans lesquels Terre Sans Frontières mène des projets, soit la République démocratique du Congo et l’Ouganda. Dans le cas de la République démocratique du Congo, cette mission était d’autant plus significative que l’équipe s’est rendue à Dungu, le berceau de Terre Sans Frontières.

Corinne D’Anjou, dentiste, Mélanie Olmstead, hygiéniste et Gisèle Durand, assistante, y ont séjourné du 4 au 20 novembre 2010, en même temps qu’une équipe d’Optométristes Sans Frontières (OSF). L’objectif premier de cette mission était d’évaluer le matériel envoyé par conteneur il y a deux ans pour équiper une salle de dentisterie. Rapidement, l’équipe a constaté que dans un endroit isolé comme Dungu, il peut être difficile d’avoir sous la main tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement des équipements, notamment l’eau et l’électricité.

Même s’il s’agissait d’une mission exploratoire, l’équipe a tout de même pris neuf demi-journées pour évaluer les besoins de la population. « Dungu se situant dans une région enclavée et difficile d’accès par la route, le besoin de la population est flagrant. La possibilité d’aller chercher des services professionnels en dehors de la ville est très limitée, voir nulle. Ceci démontre bel et bien la nécessité de poursuivre les missions futures » résume Dre D’Anjou. « Au niveau dentaire, les besoins sont immenses et des choix s’imposaient. Chaque bouche examinée aurait pu faire l’objet d’une journée entière de traitements, mais étant donné la courte durée de la mission, nous avons opté pour les traitements d’urgence visant à enlever les douleurs », ajoute-t-elle.

C’est cependant au niveau des interventions liées au développement durable que l’équipe s’est dite la plus satisfaite. Un assistant et une assistante de la région ont ainsi pu bénéficier d’une formation théorique et pratique concernant notamment l’asepsie et l’importance d’en respecter la chaîne autant pour leur protection que pour celle des patients, l’anesthésie, les différents traitements reliés à la dentisterie opératoire, la chirurgie, l’hygiène et la prévention ainsi que l’entretien des équipements laissés sur place.

Ouganda
Pour la première fois, une équipe de Dentistes Sans Frontières s’est aussi rendue en Ouganda, un autre pays où Terre Sans Frontières intervient depuis longtemps. L’équipe composée des docteurs Éric Marcil, Charles-Antoine Hudon, Joumana Charouk et Claire Deschamps, de l’hygiéniste Stéphanie-Diane Joly, de l’assistante Francine Bédard et des étudiants Marc Mahfouz, Amélie Lessard et Sarah-Ève Dumais Pelletier, y a séjourné du 29 juillet au 19 août 2010.

Au cours de ce séjour, l’équipe a traité 538 patients, majoritairement à l’hôpital de Kisubi, une banlieue de la capitale Kampala, ainsi que dans les petits villages de Nakawuka et Kajjansi, où les installations étaient plus rudimentaires.

« Dans ces endroits plus reculés, le travail consiste essentiellement à traiter les urgences, et à conserver certaines dents détruites et asymptomatiques afin de permettre la mastication », mentionne Dre Claire Deschamps, tout en précisant qu’il y a beaucoup à faire dans ces villages du point de vue de l’enseignement de l’hygiène buccale, alors qu’à Kisubi, les gens sont en général sensibilisés à l’importance de maintenir une bonne santé bucco-dentaire.

Partagez