Décès de Frère Robert Gonneville, co-fondateur de TSF

Publié le 7 avril 2021

Catégories: À la une

Frère Robert Gonneville, FIC, co-fondateur de Terre Sans Frontières, est décédé le lundi 5 avril 2021 à l’Infirmerie des Frères de l’Instruction chrétienne de La Prairie, à l’âge de 77 ans, dont 60 années de vie religieuse.

Combattant acharné de la pauvreté dans le monde, Robert Gonneville a passé 35 ans à la barre de l’organisme qu’il a co-fondé (1980-2015), multipliant les initiatives et les partenariats pour appuyer la réalisation de centaines de projets ayant fait une différence dans la vie de dizaines de milliers de personnes défavorisées. Au fil des ans, de très nombreuses personnes ont aussi pu concrétiser leur rêve de participer à la solidarité internationale grâce à lui.

Travailleur infatigable, orateur intarissable, négociateur imperturbable, Robert Gonneville était simplement une âme sans frontières. Il aimait se tenir à l’avant du navire, scrutant sans cesse l’horizon pour trouver une terre où accoster, sachant pouvoir y trouver soit des gens à aider, soit des amis à convaincre que la richesse se partage.

Né à Montréal le 9 juillet 1943, il est entré au juvénat des Frères de l’Instruction chrétienne de La Prairie en 1957 et au noviciat d’Oka en 1961. Il a ensuite obtenu un Bac ès arts en sociologie et un Bac en pédagogie de l’Université de Montréal. Il a prononcé ses vœux perpétuels en 1967.

Tour à tour, il a été enseignant à Cowansville, à Montréal et à Danville, puis a poursuivi son travail d’éducateur à Rutuvu au Burundi.

Il est retourné aux études en 1973 pour obtenir un diplôme en Développement international de l’Université d’Ottawa, un certificat en Community Development du Coady International de l’Université St. Francis Xavier en Nouvelle-Écosse et un MBA de l’Université de Sherbrooke.

Après quelques années à la direction de l’imprimerie des FIC à La Prairie, il s’est dirigé vers Rome pour une année de ressourcement spirituel. Il y était en 1979 lorsque ses supérieurs lui ont demandé son appui pour aider les œuvres des FIC en République démocratique du Congo (alors le Zaïre). Déjà fortement attiré par le développement international, Frère Gonneville a plongé tête première dans ce beau défi qui allait irrémédiablement définir sa mission. Une ONG appelée Prodéva F.I.C. (Projet de Développement et d’Évangélisation) est alors née, qui est devenue Terre Sans Frontières (TSF).

Toute l’équipe de TSF est profondément attristée par son décès. Nos plus sincères condoléances à sa famille, ses amis, et à la communauté des Frères de l’Instruction chrétienne.

La vie de Robert Gonneville a été riche en anecdotes et en amitiés. N’hésitez pas à nous partager votre témoignage.

Nous vous invitons aussi à faire en sa mémoire un don à Terre Sans Frontières, l’œuvre de sa vie.

>> Faire un don à la mémoire de Robert Gonneville

>> Voir des extraits de la célébration tenue à la chapelle des Frères de l’Instruction chrétienne à La Prairie

Partagez

33 commentaires

  1. Benoit Lebeau a écrit :

    Nous avons eu la bonheur de connaître le Fr. Robert en 1993. Grâce a lui Karine et moi avons eu la chance de réaliser un rêve en participant au projets Avion sans Frontière à Dungu en RDC.

    Ils nous a toujours épaulé et supporté durant notre séjour et ce, toujours avec professionnalisme et un brin d’humour 🙂

    Nous garderons toujours en mémoire ce chapitre de notre vie et le Fr. Gonneville, pillier de ASF!

    Sincères condoléances à sa famille, TSF et les FIC!

    Merci Fr. Robert!

  2. Marie-Josée Coutu a écrit :

    J’aimerais au nom de la Fondation Marcelle et Jean Coutu et de mes parents offrir nos plus sincères condoléances à la famille de ce cher frère Gonneville ainsi qu’à celles et ceux que Robert a aidé et inspiré par sa grande générosité de coeur et ses aspirations les plus profondes pour un monde meilleur, plus en santé et en paix. C’est comme on dit un « personnage » qui a conquis plusieurs car son énergie débordait des limites du raisonnable. La fraternité et le désir de changer le destin des plus vulnérables était en effet pour lui sans limites et c’est sûrement l’héritage qu’il laissera à l’oeuvre de sa vie.
    Nos pensées vous accompagneront en poursuivant le chemin que vous avez pavé pour la belle et grande équipe de TSF à qui nous offrons toutes sympathies.
    Merci! Et veillez bien sur nous tous avec votre cher ami Jean-Pierre.

  3. Stéphan Morin a écrit :

    Au nom de CPA Sans Frontières, nous offrons nos sincères condoléances à la famille et aux proches de Frère Robert Gonneville.

    Nous gardons le souvenir d’un homme énergique, chaleureux et surtout d’une ambition contagieuse, celle de faire un monde meilleur.

    Repose en paix Robert.

  4. PICHÉ Alberte a écrit :

    Je suis très reconnaissance pour l’apport de Robert à l’humanité… à l’IFHIM, aux Congrégations. Il savait cibler des priorités et avancer avec et malgré les difficultés. Merci Robert d’être venue jusqu’à nous… Merci pour ta participation en Haïti et au Mali, soeur Alberte Piché

  5. Oxfam-Québec a écrit :

    Au nom de l’équipe d’Oxfam-Québec, le conseil d’administration et en mon nom personnel, j’offre nos sincères condoléances à la famille, la communauté et à l’équipe de Terre sans Frontières suite au décès du Frère Robert Gonneville.
    Robert Gonneville a été une figure marquante dans l’histoire de l’OCSD, le CLUB 2/3 et Oxfam-Québec devenus au fil des ans une seule organisation. Robert Gonneville a été membre pendant de nombreuses années, nous avions plaisir à le rencontrer lors des assemblées annuelles. Nous garderons le souvenir d’un homme énergique, convaincu, engagé dans le développement international et la lutte contre la pauvreté.

    En solidarité,

    Denise Byrnes
    Directrice générale Oxfam-Québec

  6. Joop Gieling a écrit :

    Aux membres de sa communauté, et à sa famille.

    Nous avons appris le décès de notre ancien compagnon de fondations, de missions, de projets. Nous savions qu’il était sérieusement malade et avait dû abandonner toutes ses activités, si nombreuses.

    Robert faisait partie des membres fondateurs de l’OCSD en 1983, en ce sens qu’il avait proposé à son mentor, le Père Georges-Henri Lévesque, fondateur de l’Université de Butare, au Rwanda, d’accepter notre proposition d’être le Président d’honneur du premier Conseil d’Administration, et d’en faire partie lui-même.
    Dès le début, des liens se sont tissés entre Robert, membre du Club 2/3 et l’OCSD d’alors. Il nous a même prêté ses locaux quand nous étions encore sans bureau !
    Et le Club 2/3 a fusionné avec Oxfam-Québec en 2005, donnant ainsi davantage d’importance aux jeunes.

    Entre-temps Robert avait fondé Avions sans Frontières, et on l’avait surnommé « Air (R.) Gonneville » car les deux ne faisaient qu’un ! Ça le faisait bien rire !
    Plusieurs de ses pilotes étaient devenus volontaires de l’OCSD et nous ont permis de mieux connaître l’Est du Congo, ce qui a amené la mise sur pied de nos premiers projets dans le pays.

    Comme Robert avait débuté sa vie missionnaire au Burundi, il y avait connu les conflits ethniques qui au Rwanda ont abouti au génocide de 1994.

    Ces expériences-là , et les graves conflits au Congo, l’ont amené à agir très concrètement en faveur des réfugiés. C’est d’ailleurs avec un mandat du Haut-Commissariat aux Réfugiés qu’il a effectué ses derniers vols d’avion, au Congo,
    lui qui avait parcouru les cieux de tant de pays !

    Sur le plan personnel, nous retenons de Robert son énergie, sa ténacité, son désir de faire autrement et d’oser entreprendre. Et aussi sa bienveillance, sa manière toute sympathique de bousculer les façons de faire.
    Et à travers tout cela, son profond engagement.

    Qu’il repose en paix.

    Un groupe d’anciens collaborateurs de l’OCSD, du Club 2/3 et d’Oxfam-Québec:
    Joop Gieling, Jean-Pierre Chicoine, Ghislain Valade, Monique Boisclair, Michel Verret, Richard Touchette, René Gravel, Marion Turmin, Michel Lefebvre

  7. Jean Cormier a écrit :

    Mes sympathies à tous ses proches. J’ai de beaux souvenirs de Robert comme co-fondateur de la Cie Omnigestad Ltée lors de notre cours MBA de l’UDES de 1974 à 1977 et de la mise en marché de tentes de camping gonflables.

  8. Cher Frère Gonneville,

    C’est avec un cœur lourd et rempli d’amertume que j’ai appris la triste nouvelle de votre disparition. Mais cette tristesse a vite laissé la place à l’admiration que j’ai envers votre personne. Je pense à votre grand sourire d’accueil à chaque fois que je suis passé par La Prairie.

    Je me souviens encore de votre disponibilité pour me conduire et à vos propositions de me faire visiter votre communauté pour rencontrer des missionnaires retraités ayant travaillé en Afrique centrale et particulièrement au Congo où TSF a implanté ses premiers projets d’aide humanitaire et de développement.
    Vous pouvez être fier de l’œuvre que vous avez implanté et qui continue à porter ses fruits dans les quatre coins du monde.

    Après avoir tout donné, vous avez su laisser la place aux autres afin qu’ils portent encore plus haut le flambeau de Terre Sans Frontières.

    Repose en paix et que l’Eternel te couronne de la gloire qu’il réserve à ses serviteurs fidèles.

    A toute votre famille, je présente toutes mes condoléances et mes honneurs pour l’œuvre dont tu as été l’initiateur!

    La flamme que tu as allumée, brille encore et beaucoup de nécessiteux s’y réchauffent grâce aux projets d’aide humanitaire d’urgence et de développement que Terre Sans Frontières exécute dans plusieurs pays du monde!

    Va en paix et rentre dans la Vie Eternelle !
    Nous nous souviendrons toujours de toi !

  9. Nicholaus Lyatuu a écrit :

    I personally and partners in Tanzania wish to express our heartfelt condolences to Brothers of Christian Instruction, family members and friends following the death of our beloved friend Br. Robert.
    Development partners in Tanzania will always remember the late Brother Robert for his endless effort and contribution toward development and advancement in several sectors.
    « May the Almighty God rest his soul in eternal peace Amen »

  10. Pascal MBUNZA a écrit :

    Je compatie avec sa famille, sa communauté de FIC et toute l’équipe de Terre Sans Frontières. Que le Dieu d’éternité l’accueille dans ses demeures éternelles. J’estime que Frère Robert a offert une bonne partie de sa vie pour l’œuvre de la charité. Il a apporté sa pierre à la promotion de l’équité entre les peuples. Je voyais en lui quelqu’un qui ne baissait pas les bras dans la recherche des solutions pour TSF et savait parfois saisir des opportunités aux moments difficiles.
    Que son âme repose en paix.

  11. Pierre Lussier a écrit :

    Rober Gonneville était un être d’exception. De ceux qui nous font dire que l’Homme peut être grand et qu’il peut faire de grandes choses. Robert laisse derrière lui des traces qui ne s’effaceront pas. Grâce à TSF, avec tous ceux et celles qui l’ont épaulé au cours de toutes ces années de dévouement, il a contribué à rendre la vie sur cette Terre bien plus belle pour des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes. Qui a réussi ça a réussi sa vie.

    Mes sincères condoléances à la communauté des Frères de l’Instruction chrétienne et à tous les proches de frère Robert.

  12. Luis Orlando Gonzalez a écrit :

    Mi mas sentido pesame a toda su familia, Dios brinde la mayor de las fortalezas a todos. Soy de Santa Rosa de Copán, Honduras, Centro America, desarrollamos proyectos con Jacques Bussiere, en Organización Hermanas Franciscanas de la Inmaculada, representante Pilar Ines Cornago Royo. Muchas gracias por darnos a los mas necesitados. Nuestro señor reciba al hermano Gonneville……Estamos para seguir sirviendo a los mas necesitados.

  13. TOURE Amadou AMADOU a écrit :

    Mes sincères condoléances !

  14. Jean-Guy Saint-Martin a écrit :

    Mes plus sincères condoléances à sa famille, aux membres de sa communauté religieuse et de sa communauté de volontaires.

    Frère Gonnevlle aura marqué le monde des ONG au Québec et au Canada.
    Il était un activiste au grand coeur et la tête pleine de nouveaux projets. J’ai pu apprécié sa générosité alors que j’étais ambassadeur au Zaire, Burundi, Rwanda et Congo Brazaville. J’avais à cette époque l’occasion de le croiser régulièrement. C’était toujours un plaisir et un enrichissement de passer un moment avec lui.

    Il n’était pas sectaire, il était toujours disponible pour collaborer avec d’autre ONG. Je l’ai souvent rencontré lors de l’Assemblée Générale d’Oxfam-Québec.

    Repose en paix mon ami. Tu nous manqueras mais on se souviendra de ta générosité et de ton sens de l’initiative en faveur des plus pauvres.

    Jean-Guy Saint-Martin, Ex-Ambassadeur et ex-président d’Oxfam-Québec.

  15. Lucie Hallé a écrit :

    J’ai connu Frère Robert en 1985 où, avec son frère Léon, nous avons fait une année de bénévolat en Afrique de l’est Pour « Avion sans frontières « . Que de souvenirs !…
    Robert était un homme énergique , passionné qui recherchait le meilleur dans l’humain. Profondes condoléances à toute sa famille religieuse , sa famille de terre sans frontières et tous ses amis(es) et Micheline et ses enfants ainsi que son cousin prêtre Pierre. Unissons-nous dans le silence de nos êtres …

  16. Br. Francis X. Byarugaba, Uganda a écrit :

    I received the sad and shocking news of the passing on of our two Brothers, Bro. Robert Gonneville and Bro. Pierre St.Laurent early this week.
    I convey my heartfelt condolences and sympathies to you Bro Mario Houle, Provincial of the Province Jean de La Mennais, members of their communities and the entire fraternity of the Brothers in the Provinces plus all those who have known, worked, and those who have been touched by their lives.
    I, personally, have known Br. Robert as a Brother of Christian Instruction since 1983 when we first met in USA when I was a student. I have known him as one of the great founders of Terre Sans Frontieres formally known as PRODEVA and known him as a co-worker with TSF. He was a very had working person full of energy and innovations. He worked hard and a lot for TSF and his heart was there for the needy people. We thank God for his gift to us in loving to see that some developing countries come out of the situation of poverty. We thank God for his contributions to TSF and through TSF to the many developing projects to some developing nations most especially here in East and Central Africa and in particular Uganda.
    I thank God that I met him, knew him and partly worked with him as a friend and mentor.
    I would like to thank you, and all of you, the members of the communities, those who have known and worked with Br. Robert for assisting and supporting him in accomplishing all that God willed him to do for TSF and doing all that he did for the people of God that he came in touch with. We have lost a good and great Brother.
    While many of us will miss him and Bro Pierre, let us join in spirit and pray for their souls that God may reward them accordingly. May his soul rest in peace!

  17. Juliette Bernier-Hamel a écrit :

    Grand ami, Robert!
    Robert fidèle en amitié, fidèle dans ses engagements pour les démunis. Depuis plus de 55 ans nous avons été complices pour la réalisation de nombreux projets.
    Il voulait se reposer ? Il trouvait chez nous le lieu paisible.
    Nous venons de perdre un grand ami, un frère et un complice.
    Repose- toi tu le mérites tellement.
    Tes amis, Juliette et Jean-Guy Hamel

  18. Jean-François Dubois a écrit :

    Frère Robert est de la race des bâtisseurs. Il a posé la pierre d’angle de Terre Sans Frontières et en a assuré l’édification.
    Ses plus grandes qualités était sa fidélité aux amitiés et son engagement envers ses frères FIC africains et les populations défavorisées que ces derniers appuient.
    Pendant plus de la moitié de sa vie, il a incarné Terre Sans Frontières.

  19. J’ai eu l’occasion de connaître le frère Robert étant coopérante lors des troubles au Rwanda, suite au génocide. Homme serviable et dévoué à la cause de ces pauvres réfugiés dans les camps, j’ai eu l’opportunité de constater sa grandeur d’âme et sa générosité à maintes occasions. LE Seigneur l’a accueilli et partage sa gloire de Ressuscité avec toi Robert.
    À la famille religieuse et naturelle, je vous offre mes condoléances et ma prière.

  20. Richard Simard, Mission inclusion a écrit :

    Cher Robert, ces quelques années passées à tes côtés m’ont permis de constater l’énergie contagieuse qui t’habitait. Je n’étais pas surpris des idées et des pistes de solutions qui émergeaient en ta présence, tu les générais et les partageais. Je veux te remercier pour cette période d’échanges. Je veux aussi offrir mes plus sincères condoléances à sa famille, aux F.I.C., ainsi qu’à toute l’équipe de Terre Sans Frontières.

  21. Ramez Rassy a écrit :

    Mes sympathies à la communauté des frères et à toute l’équipe de TSF.
    Tu étais une personne exceptionnelle, dynamique et surtout fonceur. Tu es parti trop jeune. Que ton âme repose en paix.

  22. S. Yolande Béliveau, FdlP, Longueuil a écrit :

    Mes sincères condoléances pour ces deux frères décédés. C’est Robert que je connaissais le plus et sa mort m’attriste beaucoup. Je m’unis à vous dans cette espérance et cette certitude de la résurrection.

  23. Frère Uzele Cothum, Gisenyi, Rwanda a écrit :

    Cette épreuve est aussi celle des Frères d’Afrique centrale, en particulier le Burundi et la RDC où nos deux frères qui viennent de nous quitter ont travaillé. Pour le Frère Robert Gonneville, au Burundi et pour le frère Pierre en RDC. Mes condoléances à la Province pour ces deux bons missionnaires qui nous ont quitté le même jour. Merci pour le témoignage missionnaire que l’un et l’autre a rendu en Afrique Centrale en particulier. Merci pour la Province canadienne qui a accepté que les deux viennent comme missionnaires en Afrique Centrale. Merci à leurs familles biologiques pour avoir accepté que l’un et l’autre devienne religieux, Frère de l’Instruction Chrétienne.
    Une fois de plus, toutes nos condoléances ! Pour tout le bien que nos deux frères Pierre et Robert ont fait, que le Seigneur leur donne accès à son royaume de joie et de paix ! Pierre, Robert, de là-haut, continuez à prier pour la mission d’Afrique Centrale que vous avez tant aimée ! Bye, mes Aînés!

  24. Brother Peter Kazekulya, Provincial of Uganda a écrit :

    My heartfelt condolences to you for the death of Br. Robert. May he rest in Eternal Peace.

    Fraternally,

  25. Br. Raymond Fortin, Alfred, Maine a écrit :

    My sympathies on the passing of Robert, whom I knew well. He had a short life but it was a full one. May he rest in peace.

  26. Gisèle Raymond et Juliette Bonneau, fdlp, Longueuil a écrit :

    Le Seigneur vient souvent faire sa cueillette chez vous, il me semble … Cette fois, il s’agit de Frère Robert Gonneville. Ta dernière lettre nous annonçait que la médecine ne pouvait plus rien et qu’il se préparait pour le départ. Ce grand départ est arrivé très vite, il me semble, mais comme il m’a toujours paru pressé, vite en affaires, c’est une chance, une grâce… certainement un choix qu’il aurait fait. Vite en affaires, vite à la rencontre de son Seigneur !

    Nous, Filles de la Providence, lui devons beaucoup. Il a été très présent avec ses conseils, son écoute, son aide à diverses occasions. Pour nous, il a été l’homme d’affaires, mais aussi le Frère. Grâce à lui, TSF a toujours été là quand nous avions besoin et est toujours là pour nous.

    Sœur Gisèle et moi vous assurons de nos prières pour ces deux Frères. La pandémie limite les présences aux funérailles, mais nous serons présentes de tout cœur.

  27. F. AMISIA MOLAY Jean-Marie, fic, RDC a écrit :

    C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons le décès de Robert Gonneville ! C’est une très grande épreuve pour nous car, en quelques jours seulement, nous avons perdu successivement quatre de nos missionnaires. Ces Frères ont donné leur vie pour notre District. Sincères condoléances à toute la Province. Que le Seigneur les accueille dans son repos éternel.

  28. Mamadou Mariko a écrit :

    Mes condoléances à toute l’équipe de TSF.
    Que votre âme repose en paix Frère Robert. Merci pour oeuvre combien salutaire.

  29. Serge Morissette a écrit :

    Mes plus sincères condoléances à la famille et aux amis. Je garde de très beaux souvenirs de sa jovialité et de son dévouement. Qu’il repose en paix !

  30. F. Pascal Mbolingaba, Visiteur pour l’Afrique centrale, RDC a écrit :

    Sincères condoléances. Vraiment l’année 2021 frappe durement ta Province Jean de la Mennais. Tous ces Frères morts sont aussi les nôtres pour avoir passé une bonne partie de leur vie en Afrique centrale, au moment de force de l’âge.

    Frère Robert Gonneville a été missionnaire en Afrique centrale pendant quelques années (Burundi). Il était très présent en Afrique centrale durant ces années à PRODEVA et TERRE SANS FRONTIÈRES (TSF). PRODEVA était créé au départ pour soutenir les oeuvres FIC au Congo (Ex-Zaire). Il venait au moins une fois chaque année nous rendre visite afin de vérifier la réalisation des projets financés et récolter les nouveaux. Beaucoup de projets de développement ont été réalisés avec son concours et ses collaborateurs au Congo et au Rwanda. L’œuvre la plus visible reste AVIONS SANS FRONTIÈRES (ASF). Cet avion a contribué énormément pour la santé, l’éducation, la pastorale et le développement du diocèse de Dungu et des environs. Cet avion rend service aujourd’hui dans beaucoup de circonstances utiles et parfois difficiles. Merci au Frère Robert Gonneville et à toutes les personnes qui ont contribué pour son acquisition. Que le Seigneur le récompense pour le travail accompli pour les démunis et la promotion de milieux ruraux. Que son âme repose en paix dans le Seigneur.

  31. Michel TANGUY, Directeur de l’information, Réseau éducatif international La Mennais a écrit :

    Robert, où puisais-tu ton énergie ? Rien ne semblait te faire reculer, rien ne te paraissait impossible. Face à des situations complexes, en réponse à des réalités difficiles, ton sens des affaires et ta volonté d’aller de l’avant semblaient donner des ailes à des équipes, des réseaux, des personnes sollicitées pour leurs compétences et leur bienveillance.

    « Terre Sans frontières » : ce nom définit bien l’état d’esprit de F. Robert : aucun espace ne semblait inaccessible, aucun défi ne semblait insurmontable.

    Une foi à soulever des montagnes, un sens affirmé des relations humaines, une envie de tout entreprendre : nous te saluons cher Frère bâtisseur, fondateur et brasseur d’affaires au service du développement et de l’évangélisation.

    Nous saluons aussi naturellement toute l’équipe de TSF dirigée par Jean Fortin.

  32. Sr Emma Mudrik, fldp, Nebbi, Ouganda a écrit :

    Je viens vous offrir mes sincères condoléances à l’occasion de la mort du cher frère Robert. Je l’avais connu assez bien à cause de mes contacts et contrats à travers TSF. Il a aussi visité la Saskatchewan et nous avons passé un bon moment avec lui et toute l’équipe de TSF à Moshi, Tanzanie en 2010.

    Qu’il repose maintenant en paix ! Nous, dans la maison de formation, prions pour lui et vous, nos frères.

    Fraternellement,

    • Karine Desforges a écrit :

      J’ai eu la chance de connaître le frère Gonneville lorsque je suis allée faire de la coopération à Dungu en République Démocratique du Congo en 1993. C’était un homme dynamique, souriant et engagé! Je souhaite offrir mes sympathies à sa famille, ses amis et à la communauté FIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *