De l’aide pour Haïti

Publié le 9 février 2009

Catégories: Aide humanitaire

Fay, Gustav, Hanna et Ike. Voilà les noms des quatre cyclones, soit une tempête tropicale et trois ouragans, qui se sont abattus un à la suite de l’autre sur Haïti, entre le 15 août et le 4 septembre 2008, pour plonger le pays dans la désolation.

Routes défoncées, villages inondés, cheptels emportés, récoltes submergées, populations isolées… la nature a été sans pitié. Les appels à l’aide ont fusé et ont aussitôt été entendus par Terre Sans Frontières (TSF), qui a rapidement répondu en sollicitant ses partenaires puisque Haïti fait partie de ses pays d’intervention. Ainsi, grâce au soutien de L’ŒUVRE LEGER, un projet a été confié à FODES-5, un partenaire important de TSF en Haïti. Le premier volet de ce projet devait permettre la construction d’une passerelle en béton entre les communautés de Labrousse et Poulard, afin de rétablir les liens commerciaux et d’assurer que les écoliers puissent se rendre à l’école au mois d’octobre. Un second volet visait à prévenir les épidémies, notamment la malaria, en distribuant des produits pour traiter l’eau et des moustiquaires, en plus de procéder à la fumigation de certains endroits. Le troisième volet prévoyait de rétablir le service d’eau potable à Savane Henry en réhabilitant une adduction d’eau fortement endommagée par les vents violents et la crue des rivières. Par ailleurs, de l’aide a également été orientée vers la Commune de Paillant, où Terre Sans Frontières intervient depuis plusieurs années en collaboration avec l’Association de développement Notre-Dame de Paillant (ADNDP). Avec l’appui combiné de TSF, de l’ADNDP et de L’ŒUVRE LEGER, 450 familles provenant de cinq localités de la Commune de Paillant ont pu recevoir une aide alimentaire d’urgence (millet et maïs). Des semences de pois noirs leur ont aussi été données en vue de la saison de plantation d’octobre. De plus, suite à un don spontané, une cantine scolaire d’urgence a été mise sur pied à l’école Notre-Dame de Paillant. Des collations seront distribuées durant une période de neuf semaines aux élèves du préscolaire et du primaire (3 à 13 ans), ainsi qu’à leurs professeurs.

Partagez