TSF et le HCR en partenariat au Mali

Publié le 11 avril 2017

Catégories: À la une, Aide humanitaire, HCR Mali

Après le Congo-Brazzaville et la République Démocratique du Congo, c’est maintenant au Mali que Terre Sans Frontières (TSF) travaillera en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), afin d’y déployer un programme d’aide à des personnes déplacées.

En 2012, des centaines de milliers de personnes ont en effet fui leur domicile dans le nord du Mali, pour échapper aux exactions commises par des groupes djihadistes. Comme la situation tend maintenant à se régulariser, ces populations retournent chez elles et c’est pour faciliter leur réintégration et favoriser la coexistence pacifique au sein des communautés que TSF et le HCR lancent un projet de construction et de réhabilitation d’abris et d’infrastructures.

Ce programme d’une durée d’un an, qui se déroulera à Gao, Kidal et Ménéka, prévoit la construction de plusieurs centaines de cases et d’abris traditionnels, l’aménagement d’une vingtaine de points d’eau ainsi que la construction ou la réhabilitation de quatre écoles et d’un centre de santé. De plus, un appui sera offert à une vingtaine de regroupements pour les aider à relancer l’agriculture et à mettre en place des activités génératrices de revenu. L’équipe TSF qui mettra en œuvre ce projet comptera une quinzaine de personnes.

C’est le troisième pays dans lequel Terre Sans Frontières et le HCR s’allient afin de venir en aide à des personnes réfugiées, retournées ou déplacées. TSF intervient aussi avec le HCR en République Démocratique du Congo, pour un autre programme d’abris et d’infrastructures, ainsi qu’en République du Congo, dans le secteur de la santé.

Au Mali, Terre Sans Frontières mène aussi avec sa filiale Sahel 21 un important programme de développement communautaire dans 23 villages, financé par la Fondation Marcelle et Jean Coutu.

Un commentaire

  1. Sekou Abba YATTARA a écrit :

    Tous nos remerciements à TSF pour son assistances aux réfugiés et aux IDPs en Afrique et dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *