Programme AMC : le renforcement se poursuit

Publié le 26 mars 2018

Catégories: À la une, Affaires mondiales Canada, Dentistes Sans Frontières, Optométristes Sans Frontières, Santé

La troisième année du programme de coopération volontaire réalisé en partenariat avec Affaires mondiales Canada (AMC) est en voie d’être complétée.

Dans les trois pays ciblés par ce programme, la Bolivie, le Honduras et la Tanzanie, les actions de renforcement en dentisterie, en optométrie et en homéopathie se sont poursuivies.

En Bolivie, l’envoi d’un conteneur rempli d’équipements a permis l’installation de quatre cliniques de dentisterie et d’optométrie. Parmi les services de dentisterie implantés au cours de la dernière année, celui de radiographie est devenu extrêmement populaire auprès de la population qui insiste pour l’utiliser afin d’obtenir un diagnostic précis, permettant aux dentistes de choisir un traitement approprié au lieu de se contenter d’arracher les dents douloureuses. Beaucoup de personnes se déplacent même d’El Alto, l’immense banlieue pauvre de la capitale La Paz, jusqu’en campagne pour accéder à ce service.

Le même phénomène se produit pour les nouveaux services d’examen visuel à coût modique récemment implantés, qui attirent aussi une bonne quantité de gens démunis de la capitale, preuve que les besoins sont criants et les services difficilement accessibles aux personnes à faible revenu.

Du côté du Honduras, le programme AMC a surtout orienté son action sur le développement des nouveaux dispensaires et la formation des responsables locaux. Les traitements offerts à la population ont donné d’excellent résultats, particulièrement ceux destinés à traiter des problèmes de santé chroniques ou aigus comme le diabète, la haute pression ou les maladies infectieuses et parasitaires, dont la fièvre dengue et le virus chikungunya. Cela s’est reflété dans le haut taux de satisfaction enregistré chez les patients traités. La situation socio-politique s’est cependant détériorée au Honduras suite à des élections contestées, ce qui a ralenti l’envoi de volontaires dans ce pays.

En Tanzanie, la formation s’est poursuivie auprès des professionnelles et professionnels locaux, en dentisterie comme en optométrie. L’installation de l’eau courante dans les trois cliniques de dentisterie a aussi été un fait marquant, d’autant plus qu’une maternité peut aussi en profiter.

Toutes les cliniques d’optométrie et de dentisterie ainsi que les dispensaires initialement prévues au Programme de coopération volontaire réalisé avec l’AMC sont maintenant ouverts et opérationnels dans les trois pays. La prochaine année du programme sera donc surtout consacrée à la poursuite du renforcement des professionnelles et des professionnels locaux, à l’implantation de campagnes de sensibilisation et de prévention et à l’accélération de la prise en charge locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *