Mission exploratoire de Physiothérapie Sans Frontière en République du Congo

Publié le 18 avril 2017

Catégories: Physiothérapie Sans Frontières, Santé

Hélène Brossard, physiothérapeute coopérante volontaire a effectué une mission exploratoire et en renforcement des capacités pour Physiothérapie sans frontières en République du Congo (Brazzaville) du 30 janvier au 11 mars 2017. Elle nous livre ici les moments forts et ses impressions sur la mission.

Semaine 1

La première moitié de la semaine fût consacrée au premier volet de ma mission, soit explorer la faisabilité de nouvelles missions pour Physiothérapie Sans Frontières. J’ai rencontré quatre médecins attachés au Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui vont tenter de me mettre en communication avec trois organismes gouvernementaux offrant la kinésithérapie.

J’ai consacré le reste de la semaine au deuxième volet de ma mission, soit le renforcement de capacité. J’ai été accueillie à bras ouverts au centre Medipsyp qui est un centre de jour pour handicapés physiques et intellectuels. Les deux préposées initiées à la kinésithérapie ont été ravies des évaluations, des programmes et conseils personnalisés que j’ai fait pour les huit IMC inscrits chez eux. Les parents ont aussi été enchantés par les fiches et pictogrammes que je leur ai remis, les incitant à continuer le travail à domicile.

Donc tout va rondement, à bientôt.

Mission PSF-Rep Congo fevrier 2017

Semaine 2

Suite à la rencontre des Directeurs Généraux des Services Sociaux et de Santé, j’ai eu l’autorisation d’offrir mes services au Centre de Rééducation Fonctionnelle de Brazzaville, et aux Centres Polio de Moungali et de Bacongo. Le premier a été assez tiède à ma venue mais les deux autres m’ont bien accueillie. Leur pratique se limite au massage et aux postures contensives pour corriger les déformations congénitales qui souvent n’en sont pas.

À ma grande surprise ils ont montré une certaine ouverture à mon approche plus « active et scientifique ». Ils me confient leurs cas les plus complexes et me demandent d’examiner les membres de leur famille.

Départ mercredi pour le nord du pays, aux camps de réfugiés où on m’a demandé de la formation.

Semaine 3

Bonjour de Bétou,

Hier, j’ai donné une formation sur la « physiothérapie de brousse » au personnel soignant du Centre de Santé Intégré, une vingtaine de personnes y ont participées. Les sujets qu’on m’a demandé de traiter furent les anomalies congénitales des membres inférieurs et le management post trauma.

L’optique de ma présentation a été la prévention des complications avec des trucs adaptés à leur environnement. Les participants ont été ravis de recevoir une attestation de participation de Physiothérapie Sans Frontières.

Aujourd’hui je me suis rendue en pirogue à Ikpegnbele, un camp de réfugiés isolé. J’y ai fait des visites à domicile avec l’infirmière et la sage-femme qui me guidaient de paillotte en paillotte afin que j’examine les enfants ayant des problèmes moteurs. À mon départ elles m’ont donné un ananas fraîchement coupé en guise d’appréciation.

Héléne Brossard, Bsc Pht D.O.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *