Le nouveau programme de coopération volontaire prend son envol

Publié le 15 janvier 2016

Catégories: 2015, Dentistes Sans Frontières, Homéopathes de Terre Sans Frontières, Optométristes Sans Frontières

En Tanzanie, Optométristes Sans Frontières intervient depuis plusieurs années.

Les interventions sur le terrain ont débuté dans le cadre du programme de coopération volontaire que mène TSF en collaboration avec Affaires mondiales Canada (anciennement le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada).

Destiné à renforcer les capacités organisationnelles de partenaires terrain œuvrant dans le domaine de la santé, ce programme bénéficie de l’implication en première ligne de Dentistes Sans Frontières (DSF), d’Optométristes sans Frontières (OSF) et d’Homéopathes de Terre Sans Frontières (HTSF).

Dentistes Sans Frontières a amorcé son travail en Tanzanie en finalisant l’installation de deux cliniques dentaires, une à l’hôpital d’Usangi et l’autre à l’hôpital de Manga. Les deux dentistes en résidence ont été formés à l’utilisation des équipements, notamment ceux pour la radiographie.
En Bolivie, Dentistes Sans Frontières a réalisé deux missions pour offrir à une dizaine de dentistes des formations de professionnel-le-s à professionnel-le-s touchant les soins et l’hygiène dentaire, en particulier pour les enfants.

Des volontaires d’Optométristes Sans Frontières se sont de leur côté rendus en Tanzanie à l’hôpital d’Usangi, afin d’installer une clinique d’optométrie et mettre en place un laboratoire de lunettes. Deux optométristes locaux ont été formés à l’utilisation de l’équipement, y compris les appareils servant à tailler les lentilles et à en analyser la puissance. Les optométristes formés auront de la matière pour travailler puisque 10 000 paires de lunettes y ont été envoyées.

Pour ce qui est des Homéopathes de Terre Sans Frontières, ils ont effectué une première mission au Honduras, un pays où ils interviennent depuis une dizaine d’années. Une mission s’y est rendue afin de jeter les bases d’une collaboration durable. Six sessions de formation en première ligne de soins homéopathiques ont permis d’outiller 178 personnes (leaders communautaires, promoteurs et promotrices de santé, bénévoles et autres) et le premier de quatre dispensaires de remèdes homéopathiques prévus dans le cadre du programme a été organisé à Teupasenti, près de la frontière du Nicaragua.

Des équipes se sont donc déjà rendues dans trois des quatre pays visés par ce programme réalisé avec Affaires mondiales Canada, soit la Tanzanie, la Bolivie et le Honduras. Pour ce qui est du quatrième pays, le Mali, la situation ne permet pas pour le moment d’y envoyer des volontaires.
Avec ce nouveau programme, TSF compte rehausser et bien asseoir le caractère durable des interventions effectuées sur le terrain par des professionnels de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *