Soins homéopathiques

Diversifier la santé de première ligne

Au Honduras, des formations  en santé familiale et communautaire de 1re ligne et en prévention par l’homéopathie et l’homéoprophylaxie ont été offertes par des homéopathes d'ici. | Photo Ky Chung

Résultats de l’an 2 au Honduras

Au Honduras, les interventions en homéopathie de la deuxième année du programme ont été menées en collaboration avec les dispensaire de Teupasenti, de Opatoro/La Florida, d’Omoa et de Cantarranas, ainsi qu’avec la Clinique Padre Pedro Drouin, l’Université Nationale Autonome du Honduras (UNAH) et l’Association des municipalités du Honduras (AMHON).

Volontaires sur le terrain

5 missions terrain
– 12 homéopathes
– 2 étudiantes en homéopathie
– 1 homéopathe retraité

Renforcement en homéopathie

17 formations ont permis de renforcer les compétences de 19 professionnelles et professionnels (16 femmes et 3 hommes), ainsi que de 355 promoteurs de santé communautaire, dont 20 professeurs de l’Université Nationale Autonome du Honduras (UNAH) et 17 sages-femmes.

Formations en homéopathie

– Les savoirs de base en santé familiale et communautaire de 1re ligne
– La prévention par l’homéopathie et l’homéoprophylaxie
– Les techniques pour la détection, la prévention et le traitement du mal de Chagas.
– La fabrication d’un remède pour contrer la maladie de Roya qui attaque les plants de café

Autres résultats

– Ouverture de trois nouveaux dispensaires et appui aux deux autres ouverts durant la première année du programme.
– Traitement de 977 patients (673 femmes et 304 hommes)
– Création de cinq plans de cours en homéopathie destinés aux professionnels de l’UNAH