Dessiner le demain d’Haïti

Publié le 13 mai 2018

Catégories: Blogue, Terre Sans Frontières Haïti

Par Philippe Legault

Ils sont tous là, les 52 enfants de la Maison de l’Avenir Jacqueline Lessard (MAJL). Ils pratiquent leurs pas en vue de la journée du drapeau du 18 mai. Ils chantent et tapent des mains, se lancent dans des pirouettes et des cabrioles, encouragés par leurs camarades et leur professeur de capoeira. Les 213 élèves qui étudient à l’école Laferté-Roy ont terminé leur journée. La plupart, qui ne sont pas hébergés à MAJL, quittent la cours pour regagner les Nouailles, le quartier trop pauvre de Croix-des-Bouquets.

Ici, on donne aux enfants l’occasion d’apprendre et de se développer dans un milieu qui respire le respect et l’amour. Tout est à l’ordre. Les dortoirs sont rangés, les planchers sont reluisants, les horaires sont respectés. On sent pleinement l’engagement des Filles de Marie-Reine Immaculée, qui ont acceptées d’assurer la gestion au quotidien des installations lorsqu’elles ont été reprises par Terre Sans Frontières, avec le soutien de la Fondation Marcelle et Jean Coutu pour la maison et des Laferté-Roy pour l’école.

Nous sommes loin du brou-haha médiatique ayant entouré la construction d’une nouvelle maison d’accueil réalisé dans la foulée de l’après tremblement de terre de 2010, grâce à une campagne de financement à laquelle beaucoup de québécoises et de québécois ont contribué. On voulait ainsi remplacer « l’orphelinat » détruit où s’impliquait depuis des années Mme Jacqueline Lessard, cette Saguenéenne au grand coeur dont l’histoire avait ému tant de gens.

On a amplement étalé les divergence de vues entre Mme Lessard et son ancien associé, qui ont empêché le transfert des enfants qu’elle aimait tant, ses « timounes », vers les installations toutes neuves de Croix-des-Bouquets. Les litanies entourant leur réalisation et leur devenir ont été longues et bruyantes.

Mais la Maison de l’Avenir Jacqueline Lessard et l’école Laferté Roy sont aujourd’hui des institutions solidement implantées à Croix-des-Bouquet, grouillantes de vie, pleines d’initiatives et surtout débordantes d’espoir, où se dessine le demain d’Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *